Soda Pop Miniatures : la chronique

En commençant hier soir la peinture de Kisa, une sorte de prêtresse égyptienne futuriste, sortie chez Soda Pop Miniatures, je suis parti à la pêche aux informations, et de fil en aiguille, ai rédigé l’article que voici sur l’activité figurine de cette jeune société au parcours jusqu’ici passionnant.

profile_picture_by_sodapopminis-d6jsqay

Fondée en 2009, Soda Pop Miniatures a commencé par produire des figurines d’inspiration manga, en métal et en conditionnement individuel. Deux grandes tendances artistiques se distinguent : l’une composée de jeunes femmes plantureuses, d’oni et de mecha, l’autre d’archétypes du jeu de rôle médiéval-fantastique, croqués à la sauce SD.

Ces derniers deviendront les personnages de Super Dungeon Explore, un jeu de plateau sorti en 2011 et dans lequel un groupe d’aventuriers intrépides affronte des hordes de monstres kawaii pour collecter toujours plus de butin. Parodie affectueuse de Dungeons & Dragons, le jeu adopte également quantité de codes propres aux jeux vidéo : niveau de difficulté, barre de vie, boss de fin de niveau… quand ce ne sont pas carrément les personnages emblématiques de The Legend of Zelda ou de Castlevania qui s’invitent à la fête, au fil des extensions.

heroes_super_dungeon_explore_by_michelle84-d3i5j1u

Soda Pop cède ensuite aux sirènes du financement participatif. En 2012, un premier Kickstarter permet de mettre sur les rails Relic Knights, un jeu de plateau situé dans un contexte futuriste psychédélique où se mêlent les pin-up, démons et robots développés précédemment. Avec plus de 909000 $ récoltés, le volet financier de la campagne, cogérée avec CoolMiniOrNot, est un succès. On ne pourra hélas pas en dire autant du respect du calendrier. L’estimation initiale de mai 2013 paraît aussi fantaisiste que l’univers du jeu alors que, au moment d’écrire cet article, tous les backers n’ont pas encore reçu la contrepartie de leur participation.

relic_knights_by_sodapopminis-d6nok2y

L’accord de distribution avec CoolMiniOrNot est rompu en mars 2014, de sorte que Soda Pop assumera seul le Kickstarter de Super Dungeon Explore: Forgotten King, en avril. La campagne de financement de cette grosse extension de Super Dungeon Explore lève plus de 1151000 $ et la livraison est estimée pour l’heure à décembre 2014.

En parallèle, Soda Pop n’alimente plus son catalogue de figurines en métal et les quelques références qui le composaient finissent par disparaître, remplacées par les modèles en plastique dédiés aux jeux de plateau. La majorité des concepts est conservée, de l’excellente Princess Malya, dont la posture pourrait être un hommage à la version Megadrive du jeu vidéo Burning Force, à l’affligeante Ekhis, réinterprétation féminine du loup du petit chaperon rouge.

Malya_Sculpt___Front_View_by_SodaPopMinis

spm10616

Plusieurs pistes peuvent expliquer ce transfert vers le jeu de plateau. Soda Pop a peut-être, comme Games Workshop et d’autres, fait l’amère expérience des hausses répétées du prix du métal, et aura préféré revoir sa stratégie. Le marché du jeu de plateau a peut-être toujours été la cible de Soda Pop et les figurines en métal des débuts n’étaient peut-être qu’une première étape destinée à tester l’engouement du public face à une direction artistique originale et le préparer à des projets plus ambitieux et lucratif.

Gageons que le rapprochement avec Cipher Studios (Anima Tactics, Hell Dorado) au sein de Ninja Division aidera Soda Pop face à son ancien partenaire, CoolMiniOrNot qui a lancé en février dernier un Kickstarter pour financer Arcadia Quest, un nouveau jeu de plateau dont l’esthétique entre en concurrence directe avec celle de Super Dungeon Explore.

photo-main

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *