La roublarde et les morts-vivants

Cette semaine, j’ai ajouté Deladrin une roublarde humaine, sculptée par Werner Klocke. La  large cape fendue dans laquelle elle est engoncée m’a pas mal interrogé. Devais-je peindre les bandes d’une autre couleur que le dos, comme d’autres peintres ont choisi de le faire ? J’ai trouvé plus logique de continuer au Regal Blue GW (une très vieille référence épuisée), éclairci au Bleu Ciel PA, mais je laisse chacun juge.

J’ai aussi peint un archer squelette et un zombie pour grossir ma réserve de morts-vivants lors des parties de D&D.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *