Stage de création de socles avec Laurent Vogel

Nous l’attendions depuis quelques années, ce stage de création de socles promis par Laurent Vogel de la Fantask Team. Il s’est tenu au cours du week-end prolongé du 11 novembre à Trollune et nous avons bien fait de patienter car c’était un grand cru. 3 belles journées passées à couper, scier, poncer, coller tout un tas de choses pour mettre en valeur nos figurines.

Laurent voulait un stage 10% théorique, 90% pratique. Son intervention a débuté par un court diaporama rappelant les enjeux du socle, façon de planter le décor, si j’ose dire.

Le maître à l’œuvre

Le socle est une partie importante de la figurine. Laurent le conçoit donc dès le début du projet. Quelle histoire doit-il permettre de raconter ? Combien de figurines seront impliquées ? Combien de côtés seront visibles ? Les figurines seront-elles plutôt statiques ou dynamiques ? Quelles conséquences pour la manipulation et le transport ?

Une partie du matériel à notre disposition

Une fois qu’il a son idée, Laurent réalise des croquis et puise dans ses sources d’inspiration (livres, films, Internet…) pour la concrétiser. S’aidant de la figurine comme d’un gabarit, il dessine les plans de son socle, comme un architecte les plans d’une maison. Il teste ainsi rapidement plusieurs compositions et se décide ensuite pour celle qui a sa préférence.

Gaël commence son deuxième socle

Pour servir de support à la réalisation, Laurent privilégie les cubes et cylindres en hêtre, sans moulures (pas même au plafond), plus simples à travailler. Le socle est construit par couches, de la structure générale jusqu’à l’habillage final. Tous les matériaux sont éligibles : carton plume, carte et profilés plastiques, balsa, écorces de pin, pâtes durcissantes, résines, tiges et fils métalliques, éléments en plâtre, photodécoupe, plantes naturelles ou synthétiques, sables et graviers… Même le correcteur liquide !

Différentes textures et leur application sur la carte plastique

Laurent a rythmé les 3 jours par des démonstrations. Nous avons ainsi vu comment créer des textures variées, en fixant différents calibres de sable avec de la colle à bois, en utilisant des pâtes texturées prêtes à l’emploi, ou en mélangeant du plâtre, du sable et des feuilles de thé pour représenter de la boue. Il nous a aussi montré comment utiliser diverses résines pour figurer l’eau, fabriquer des arbres avec des fils métalliques, des rivets avec un emporte-pièce, et des éléments en plastiroc à l’aide de moules en silicone (de la marque Hirst Arts notamment).

Laurent a teinté la résine avec de l’encre bleu

Voir les uns et les autres créer librement était très stimulant.

Le socle du Divio Juckal SMOG d’Arnaud

Rétrospectivement, Laurent n’aurait pas pu proposer meilleure formule pour le stage. La participation aux frais a couvert l’achat — entre autres chez Minisocles, PK-PRO et Green Stuff World — d’une quantité faramineuse de matériel mutualisé dans lequel nous pouvions prélever ce qui nous faisait envie pour réaliser nos projets. Notre généreux mentor ne s’est pas payé, mais il aurait pu, car c’était du beau boulot, bien préparé, bien exécuté, comme nos socles devraient l’être désormais.

Réalisations de Cécile, Stéphanie, Laurane, Kevin et Gaël

2 réflexions sur « Stage de création de socles avec Laurent Vogel »

  1. Lionel

    Très beau reportage. ça me fout encore plus les boules de ne pas y être allé…
    Plus qu’à voir les réalisations finales maintenant !

    Répondre
    1. admin Auteur de l’article

      Vraiment désolé que tu n’aies pu te joindre à nous. Je n’ai pas encore retouché à mes socles, mais il va falloir que je m’y remette prestement si je veux espérer présenter quelque chose de sérieux à Eindhoven.

      Répondre

Répondre à Lionel Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *